L’île “navire de guerre” de Ha-shima

Ancien site d’exploitation minière autour de laquelle une ville entière fut bâtie. L’île à l’apparence d’un “navire de guerre” fait partie des “sites de la révolution industrielle Meiji” (1868 – 1912) au Japon classés au patrimoine mondial. Cette catégorie regroupe différents héritages industriels liés à la sidérurgie, à la construction navale et à l’extraction houillère.

Depuis cette classification officielle au patrimoine mondial obtenue en 2015, l’île de Hashima attire des bataillons de touristes nourris par la popularité gagné par l’ancien complexe industriel.
Car l’aspect post-apocalyptique de l’île désertée fascine et stimule l’imaginaire de nombreux artistes et inspire moult productions internationales parmi lesquelles la série de docufiction Life After People (diffusé en 2009 par la chaîne de télévision américaine History16), Gunkanjima17, film de l’artiste français Louidgi Beltrame (2010), l’installation interactive immersive L’Empire du réalisateur français Aurélien Vernhes-Lermusiaux (2012), Skyfall, le 23e film de la série James Bond, réalisé par Sam Mendes (2012), l’adaptation avec acteurs du manga L’Attaque des Titans (2015) ou le film sud-coréen Battleship Island réalisé par Ryoo Seung-wan (2018).
Hashima a également inspiré des décors de jeux vidéos et ceux du long métrage de Christopher Nolan Inception (2010), décors reconstitués numériquement à partir de scènes filmées au Maroc.

En 2013, la firme américaine créatrice du principal moteur de recherche sur Internet a intégré Hashima dans son application Street View.