L’illustration animée

Une illustration est une image, souvent dessinée, qui fonctionne de manière autonome. A elle seule, elle raconte une action, une idée, un sentiment. Cette image vient en appui d’un texte (une histoire, un article de presse, un message de communication) imprimé sur un support physique.

La conjonction de différents facteurs médiatiques et technologiques a favorisé l’émergence, au début des années 2000, d’illustrations animées conçues sous forme de “boucles”. C’est-à-dire de courtes séquences sans début ni fin, lisibles perpétuellement. Ces créations cumulent le fort impact visuel d’une illustration (graphisme et composition rigoureuse de l’image) et le pouvoir d’attraction du regard que provoque le mouvement. Le principe de la boucle perpétuelle garantit que le message sera lu et compris.

C’est ainsi que s’est développé un nouveau registre de création hybride appelé à diversifier ses supports de diffusion et à se sophistiquer ses messages. On trouve d’ores et déjà l’illustration animée sur des sites Internet de médias en ligne (et sur leurs flux de contenus, sur les réseaux sociaux par exemple).
Bien que basées sur des photographies, les “cinémagraphes” (illustrations photographiques animées) se multiplient dans les magazines en ligne, pour étayer des informations ou valoriser des produits. Les travaux de Julien Douvier, par exemple, s’imposent comme une évidence désarmante.
Les modes d’affichage publicitaires numériques et dynamiques accueillent déjà avec opportunisme ce type de contenus. Les premières affiches animées de cinéma s’exposent avec parcimonie dans les grandes mégapoles, pour le meilleur (la captation assurée des regards) et pour le pire (la distraction des conducteurs).

Dans le domaine de la vulgarisation pédagogique, l’illustration animée devient notamment “datavisualisation” (visualisation de données). A cet égard, les travaux d’Eleanor Lutz sont exemplaires. De nombreux musées à travers le monde s’approprie cette discipline, pour des cartels dynamiques et attractifs.
De manière aussi inattendue qu’efficiente, les illustrations animées constituent de formidables outils d’éducation à l’image. Qu’on se le dise !


Quelques exemples remarquables

Illustration animée de Malika Favre pour le New Yorker (2019)
Illustration animée de Malika Favre pour le New Yorker (2017)
“Impossible Bottle” de Rafaele Varona (2017)
“Impossible Bottle” de Rafaele Varona (2017)
Une affiche animée alternative pour Mon voisin Totoro de Hayao Miyazaki.