Green IT

Le vaste secteur transversal de la fabrication d’images étant totalement ou partiellement dépendant des technologies numériques, la raison d’être et les actions de Normandie Patrimoines Numériques (dont le PAT.LABO est la vitrine publique) entend développer et partager une expertise évolutive en matière d’adaptation et de mise en cohérence avec les problématiques environnementales des modes de production (fabrication, diffusion, usages) de contenus et de matériels inhérents aux technologies de l’information et de la communication (TIC), et en particulier inhérents à l’imagerie (fabrication d’images de toutes sortes).

Derrière le court anglicisme Green IT*, traduisible par “Technologies de l’information vertes”, se cache l’un des enjeux majeurs que l’homo numericus doit surmonter s’il veut survivre aux bouleversements radicaux de son environnement naturel.
Adapter ses modes de vies et ses usages – majoritairement dépendants des technologies numériques – en accord avec les dangers qui pèsent sur les ressources naturelles et sur l’écosystème planétaire, passe inévitablement par la sobriété et par la soutenabilité**. Ces deux approches complémentaires favorisent la résistance et la résilience aux aléas (climatiques, économiques, culturels) à venir.

*La dernière définition officielle en date du terme Green IT :
Démarche d’amélioration continue qui vise à réduire l’empreinte économique, écologique et sociale d’un produit ou d’un service, grâce aux TIC. Par exemple, l’ajout d’une fonctionnalité d’éco-conduite dans le GPS livré avec une voiture.

** Une définition générique de la “soutenabilité”
Production qui répond aux besoins des générations présentes (en particulier des plus démunis) sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins


Les axes concrets de l’expertise que nous développons

Veille et ressources sur l’évolution des pratiques (institutionnelles, entreprises, particuliers) et des préconisations (nationales et européennes) en matière de soutenabilité : valorisation d’exemples d’initiatives et de productions de contenus numériques intégrant ces considérations “digitales-responsables” (sobriété numérique, éco-conception, réparation et réemploi,…), à l’aune de tout ou partie des problématiques environnementales actuellement identifiées : les changements climatiques, les océans menacés, la raréfaction des ressources naturelles, l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture, les villes futures, l’approvisionnement en énergie, la mobilité, la biodiversité, la gestion des déchets, les diverses formes de pollution, la santé, les modes de production durables, entre autres.

• Organisation d’ateliers de sensibilisation et d’éducation, et sessions de formation au “numérique responsable“.
> Stockage et échanges de données, recyclage/réparation, économies d’énergie, rationalisation de la consommation, mobilités et télé-travail, …
> “Engager une transition éco-responsable – personnelle et/ou collective – progressive et définitive”


Quelques liens utiles pour s’informer sur les démarches Green IT :
ADEME “TIC et impacts environnementaux
GreenIT.fr : veille et solutions pour atteindre la sobriété numérique
Rapport iNUM (pdf) : impacts environnementaux du numérique en France en 2020
Livre Blanc Numérique & Environnement : 26 propositions pour faire de la transition numérique un accélérateur de la transition écologique.


Une planche de données particulièrement éloquente, produite dans le cadre du programme eRSE (Responsabilité Sociale et Environnementale dans le domaine de l’Internet), sous le haut-patronage du Ministère de l’Économie et des Finances et du Ministère de la Transition écologique et solidaire.